Sériciculture

En 1850 l’Ardèche produit jusqu’à 3500 tonnes de cocons, c’est l’apogée de la sériciculture. Tout le pays mobilise ses forces vives, son savoir-faire et son imagination pour la réussite de la récolte. C’est une affaire de famille et lorsqu’on ne possède pas de magnanerie (lieu d’élevage du ver à soie), l’habitation elle-même est investie.

Dès 1720 l’Ardèche est le centre principal de la production perfectionnée de soie grège dans le midi de la France. Puis la Pébrine (maladie du ver à soie) arrive et ravage les élevages.

En 1857 la production n’est plus que de 5500 tonnes pour descendre à 50 000 kg en 1957.

Aujourd’hui, il est possible de visiter d’anciennes magnaneries restées en l’état depuis leur fermeture et réhabilitées en musées. On peut y voir des élevages de vers à soie qui montrent l’évolution du cocon à la chrysalide.

Il était une soie” (uniquement sur rendez-vous), à Saint Vincent de Barrès

Pour plus d’informations : Tél: 04 75 65 93 40 – Mobile: 06 82 25 67 72 – Email: info@iletaitunesoie.com

Un commentaire publié :

  1. Lixiane dit :

    Grand merci Sylvette et Firmin d’avoir pensé à Il était une Soie !
    Depuis 2010 nous n’accueillons plus que les groupes sur rendez-vous. Par contre, nous nous déplaçons avec tout le matériel séricicole pour les ateliers pédagogiques, les animations ou les spectacles sur le sujet.
    Infos sur http://www.iletaitunesoie.com et http://www.creamime.com
    Toutes nos félicitations pour cette réalisation somptueuse et pleine de Tallans !
    Nous saurons où envoyer les demandes de groupes.
    En toute amitié,
    Lixiane et Patrice

Répondre à Lixiane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *